Programmes

Année 2019

Jeudi 21 Mars 2019 : Procédés de purification des produits bio-sourcés

Les ressources limitées de pétrole ont amené les scientifiques issus de l’industrie et du monde académique à relever des défis de substitution des composés issus de la pétrochimie. Intermédiaires chimiques, monomères, polymères, gaz,… De nombreux secteurs totalement dépendants de l’exploitation des énergies fossiles ont entamé des transitions vers des ressources renouvelables, en concevant et développant de nouveaux procédés de production. Cependant, ces molécules bio-sourcées présentent un profil d’impuretés différent et les procédés de purification doivent être repensés.

Cette journée scientifique s’attellera à présenter ces différents procédés, faire rencontrer des acteurs venant d’horizons variés : chimie fine, synthèse industrielle de polymères, pharmaceutique, production d’énergie, etc. Les objectifs seront d’échanger, de montrer les défis et les solutions envisagées afin de lever certains verrous scientifiques et de répondre aux enjeux de la chimie de demain.

Comité local d’organisation

Sandrine Hoppe – sandrine.hoppe@univ-lorraine.fr
Marie Le Page – marie.le-page-mostefa@univ-lorraine.fr
En partenariat avec le pôle Industries & Agro-Ressources (IAR)


​Jeudi 23 mai 2019 : Applications industrielles des procédés de séparation de gaz par membranes

Les séparations de gaz par membranes constituent une des technologies clés des procédés durables (technologie continue, efficace, compacte, flexible, ne produisant pas de déchets, ne consommant pas de produits chimiques) et présentent une forte croissance dans de nombreux secteurs industriels (énergie, chimie, environnement, pharmacie, aéronautique, spatial…). Les progrès spectaculaires récents dans le domaine des matériaux nanostructurés laissent entrevoir des avancées à venir pour des enjeux tels que la production décarbonée, l’efficacité énergétique, la filière hydrogène ou encore les technologies de réutilisation et de recyclage de composés gazeux.

Cette journée scientifique rassemble les principaux acteurs (utilisateurs, équipementiers, académiques) autour d’une série d’exposés sur les applications actuelles, potentielles, innovantes et futures des procédés de séparation de gaz par membranes. L’objectif est d’échanger afin d’identifier les défis et les solutions envisagées pour lever certains verrous scientifiques et répondre aux enjeux des procédés industriels de demain.

Comité local d’organisation

Eric Favre – eric.favre@univ-lorraine.fr
En collaboration avec Le Club Français des Membranes


Jeudi 4 Juillet 2019 : Valorisation thermochimique des combustibles solides

 

Comité local d’organisation

Yann Le Brech, LRGP
Guillain Mauviel, LRGP


Jeudi 28 Novembre 2019 : Procédés hydrométallurgiques pour la récupération et le recyclage des métaux

 

Comité local d’organisation

Alexandre Chagnes, Géoressources
Hervé Muhr, LRGP

Année 2018

Jeudi 11 Octobre 2018 : Quelles perspectives pour les liquides ioniques dans les procédés industriels?

De par leurs propriétés physico-chimiques, les liquides ioniques ont suscité un réel engouement ces dernières décennies. Ils laissent entrevoir de nombreuses perspectives d’application en génie des procédés avec des utilisations en tant que thermofluides, solvants de séparation, milieu pour la synthèse organique, la catalyse ou l’électrochimie (dépôt électrolytique de métaux) ou encore comme électrolytes de batteries. Malgré les qualités avérées des liquides ioniques et l’intérêt affiché de nombreux acteurs de la communauté scientifique, le déploiement de ces fluides innovants vers le monde industriel reste modéré.

Cette journée abordera donc la problématique du développement des procédés faisant appel aux liquides ioniques en tentant de présenter un large spectre de leurs applications, mais aussi en mettant en lumière les verrous technologiques et scientifiques restant à lever pour permettre leur déploiement industriel. Un temps de discussion à l’issue de la journée permettra aux participants d’échanger leurs expériences et de fournir des perspectives éclairées.

Comité local d’organisation

Fabrice Mutelet – fabrice.mutelet@univ-lorraine.fr
Dominique Alonso – dominique.alonso@univ-lorraine.fr


​Jeudi 5 juillet 2018 : Procédés électrochimiques avancés pour le traitement des eaux

L’essor des procédés physico-chimiques avancés tels que l’électrochimie appliqués au traitement des eaux usées est de plus en plus significatif et capital pour faciliter l’accès à l’eau, annoncé comme grand défi du 21ème siècle. La réutilisation des eaux usées traitées est une solution de plus en plus envisagée par les acteurs du monde de l’eau et l’intégration des procédés électrochimiques au sein de filières de traitement des eaux usées pourrait contribuer à sa réalisation.

Cette journée abordera donc la problématique du développement des procédés électrochimiques avancés pour une application dans le traitement des eaux, depuis l’élaboration et l’utilisation de matériaux d’électrodes innovants jusqu’à l’application des procédés électrochimiques à l’échelle industrielle, en passant par la caractérisation physico-chimique du milieu et le développement de procédés via l’approche du génie électrochimique.

Comité local d’organisation

Emmanuel Mousset – emmanuel.mousset@univ-lorraine.fr
Marie-Odile Simonnot – marie-odile.simonnot@univ-lorraine.fr
Marie-Noëlle Pons – marie-noelle.pons@univ-lorraine.fr
François Lapicque – francois.lapicque@univ-lorraine.fr
Olivier Potier – olivier.potier@univ-lorraine.fr


Jeudi 29 Mars 2018 : Procédés et matériaux pour l’impression 4D

 

L’Impression 4D est issue des procédés de fabrication additive et s’attaque à :

  • La réalisation d’objets par impression 3D et dont la forme et/ou la fonctionnalité peut évoluer en fonction du temps ou de sollicitations extérieures ;
  • L’assemblage de produits ou de matériaux, qui devraient pouvoir s’assembler eux-mêmes, qui pourrait être facilitée par la « Matière Programmable ». Des matériaux programmables qui se « construisent d’eux-mêmes » rendraient ainsi superflues les usines d’assemblages et les lourdes procédures d’installations. La robotisation, cœur des gains de productivité du XXème siècle, pourrait ainsi être intégrée aux produits eux-mêmes.

But de la journée : Le domaine avec quelques milliers de publications émerge et dispose déjà de promesses extraordinaires (avec en particulier en ligne de mire l’impression 4D du vivant ou Bio-Printing)… Mais dans le fond, les publications récentes attestent encore des formes d’induction ou plus prosaïquement de « bricolage savant » dans un domaine en émergence correspondant à l’apparition d’un sentiment de rupture technologique dans lequel la créativité, les sciences chimiques (biologiques) et les procédés de l’ingénierie prennent une place importante.

Après avoir rappelé ce que représentent les principes de l’Impression 4D, la parole sera donnée à des spécialistes des différents domaines concernés par le « 4D Printing » avec en fin de réunion la mise en place d’un débat approfondi avec les participants.

Comité local d’organisation

Céline Frochot – celine.frochot@univ-lorraine.fr
Jean-Claude André – jean-claude.andre1@club-internet.fr

Année 2017

Jeudi ​9 novembre : Approches de modélisation à différentes échelles : de leur développement à leurs applications

Pour la plupart d’entre elles, les applications couvertes par le génie des procédés mettent en oeuvre des phénomènes physiques, biologiques et chimiques dont les échelles de temps et d’espace couvrent un large spectre allant potentiellement de la molécule, au réacteur, jusqu’à celle du territoire.

L’optimisation du procédé considéré nécessite ainsi de développer et d’appliquer des approches nouvelles de modélisation et de simulation numérique qui pourront améliorer la compréhension d’une échelle donnée ou des interactions multi-échelles, le cas échéant.

Les présentations réalisées dans le cadre de cette journée s’attacheront à présenter, de manière didactique, les démarches mises en oeuvre, les plus récents développements, les verrous scientifiques et numériques ainsi que les applications concrètes des approches de modélisation du génie des procédés.

Comité local d’organisation

Catherine Humeau – catherine.humeau@univ-lorraine.fr
Dimitrios Meimaroglou – dimitrios.meimaroglou@univ-lorraine.fr
Eric Olmos – eric.olmos@univ-lorraine.fr
Jean-Marc Commenge – jean-marc.commenge@univ-lorraine.fr
Roda Bounaceur – roda.bounaceur@univ-lorraine.fr
Romain Privat – romain.privat@univ-lorraine.fr

Année 2016

Jeudi ​13 octobre 2016 : Nanoparticules : quels risques ? quelles protections ?

Cette journée sera dédiée à la présentation des risques liés à la manipulation de nanoparticules, que ce soit en matière d’équipements, de santé ou d’environnement, ainsi qu’à la présentation des dispositifs de protection ou bonnes pratiques à mettre en place lors de leur manipulation.

Avec la participation de l’ANSES,INERIS, INRS, InVS (Institut de Veille Sanitaire), et des laboratoires de recherche IJL, LIEC et LRGP.

Comité local d’organisation

Olivier Dufaud – olivier.dufaud@univ-lorraine.fr
Dominique Thomas – domique.thomas@univ-lorraine.fr
Richard Lainé – richard.laine@univ-lorraine.fr
Anaëlle Cloteaux – anaelle.cloteaux@univ-lorraine.fr


​Mardi 12 juillet 2016 : Procédés hydrométallurgiques pour la récupération et le recyclage des métaux

La récupération et le recyclage des métaux sont en effet au cœur des préoccupations industrielles, liées à des impératifs économiques et environnementaux. Les déchets urbains ou miniers sont une matière première secondaire de choix, mais cette ressource peut s’avérer plus complexe à traiter que les minerais, avec notamment des teneurs en métaux plus faibles et des mélanges de métaux différents.

Dans ce cadre, les procédés hydro-métallurgiques sont tout particulièrement adaptés à la séparation et la purification des métaux. L’adaptation de procédés anciens à ces nouvelles ressources, les difficultés rencontrées et les verrous scientifiques, ainsi que des exemples de récupération et de recyclage de métaux, seront présentés par différents intervenants issus de l’industrie et du monde académique.​

Comité local d’organisation

Caroline Bonnet – caroline.bonnet@univ-lorraine.fr
Francois Lapicque – francois.lapicque@univ-lorraine.fr
Baptiste Laubie – baptiste.laubie@univ-lorraine.fr
Marie Lepage – marie.lepage@univ-lorraine.fr
Hervé Muhr – herve.muhr@univ-lorraine.fr
Laurence Muhr – laurence.muhr@univ-lorraine.fr
Edouard Plasari – edouard.plasari@univ-lorraine.fr
Marie-Odile Simonnot – ​marie-odile.simonnot@univ-lorraine.fr

Année 2015

Mardi 24 novembre 2015 : Recyclage des matières plastiques, un défi scientifique et économique pour l’avenir de notre industrie

Aujourd’hui, la part de marché des matières plastiques est devenue plus importante que celle des matériaux plus conventionnels (comme l’aluminium ou l’acier). Cette forte augmentation de l’utilisation des matières plastiques fait de leur recyclage un enjeu majeur des années à venir, tant technologique qu’économique et sociétal. Rien qu’en France, la quantité de matières plastiques potentiellement recyclables est estimée à environ 3,5 millions de tonnes. Malgré le développement de filières de recyclage, seulement 590 000 tonnes de plastiques (17%) sont recyclées, le reste étant valorisé énergétiquement (40%) ou mis en décharge*. Un changement de paradigme est donc indispensable, les matières plastiques post-production et post-utilisation ne doivent plus être considérées comme des déchets mais comme des ressources. Celles-ci ne sont plus la fin d’une chaîne de transformation et d’utilisation mais tout au contraire le début de nouvelles filières de production. Cependant, de nombreux verrous technologiques restent à franchir et l’innovation est la condition sine qua non de toute mise en place d’une nouvelle filière de recyclage. L’objectif de cette journée scientifique est de faire le point sur le recyclage des matières plastiques, en présentant les enjeux industriels, les avancées réalisées et les défis scientifiques et technologiques à venir. L’opportunité sera donnée aux chefs d’entreprises de se positionner sur des projets de R&D collaboratifs présentés lors de la journée.

*Source : usine nouvelle – 31/03/2015

Comité local d’organisation

Vincent Boly – vincent.boly@ensgsi.univ-lorraine.fr
Hakim Boudaoud – hakim.boudaoud@univ-lorraine.fr
Alain Durand – alain.durand@univ-lorraine.fr
Sandrine Hoppe – sandrine.hoppe@univ-lorraine.fr
Sakina Seghir – sakina.seghir@materalia.fr
Madeleine Sievers – m.sievers@cdrregional.org

​Jeudi 9 juillet 2015 : Procédés pour la bioraffinerie : enjeux et avancées

En tirant partie des composants de la matière première renouvelable (amidon, lignocellulose, protéines, …), la bioraffinerie génère une variété de produits destinés à un large champ d’applications. Les filières de production nécessitent la mise en oeuvre de procédés variés (extraction, fractionnement, purification, transformation chimique, thermique et /ou biotechnologique, ..) et la prise en compte globale de l’installation industrielle. L’objectif de cette journée est de faire le point sur l’ingénierie de la bioraffinerie, en présentant les enjeux industriels, les verrous scientifiques et les avancées.

Comité local d’organisation

Anthony Dufour – ​anthony.dufour@univ-lorraine.fr
Sandrine Hoppe – sandrine.hoppe@univ-lorraine.fr
Romain Kapel – romain.kapel@univ-lorraine.fr
Annie Marc – annie.marc@univ-lorraine.fr
Ivan Marc – ​ivan.marc@univ-lorraine.fr
Guillain Mauviel – guillain.mauviel@univ-lorraine.fr

Jeudi 26 mars 2015 : Du captage aux procédés de valorisation du CO2​

L’augmentation des émissions atmosphériques de CO2 liées aux activités anthropiques et le réchauffement climatique qui en découle, imposent de trouver des solutions pour inverser cette tendance. Parmi celles-ci figure le captage de CO2, suivi soit de son stockage dans diverses formations géologiques, soit son utilisation à des fins industrielles comme solvant et réfrigérant, ou sa valorisation dans des procédés chimiques ou biotechnologiques. L’objectif de cette journée est de faire le point sur les avancées dans ces différents domaines, en mettant l’accent sur les procédés de valorisation.

Comité local d’organisation

Francis Billaud – francis.billaud@univ-lorraine.fr
Valérie Burklé-Vitzthum – valerie.vitzthum@univ-lorraine.fr
Jean-Marc Commenge – jean-marc.commenge@univ-lorraine.fr​
Stéphane Delaunay – stephane.delaunay@univ-lorraine.fr
Éric Favre – eric.favre@univ-lorraine.fr
Jean-Noël Jaubert – jean-noel.jaubert@univ-lorraine.fr
Hervé Muhr – herve.muhr@univ-lorraine.fr​
Eric Olmos – eric.olmos@univ-lorraine.fr
Raphael Schneider – raphael.schneider@univ-lorraine.fr​​
Cécile Vallières – cecile.vallieres@univ-lorraine.fr

Année 2014

​Mardi 25 novembre 2014 : Utilisation de la CFD en génie des procédés. Gestion de la complexité des systèmes.​

La compréhension, la modélisation fine et la simulation des réacteurs et procédés nécessite de plus en plus une gestion de la complexité des milieux, des géométries et des phénomènes physico-chimiques. L’utilisation accrue de la mécanique des fluides dans le domaine du génie des procédés impose de développer des méthodes pour gérer cette complexité. L’objectif de cette journée est de faire le point sur les avancées dans ce domaine avec en particulier :

  • les approches multi-échelles couplées ou découplées en fonction des constantes de temps,
  • le maillage de géométries complexes et les impacts sur la simulation,
  • la simulation des écoulements réactifs,
  • l’influence du choix des modèles de turbulence,
  • la simulation des milieux rhéologiquement complexes.

Comité local d’organisation

Anthony Biget – anthony.biget@univ-lorraine.fr
Jean-Pierre Leclerc – jean-pierre.leclerc@univ-lorraine.fr
Nathalie Monnier – nathalie.monnier@univ-lorraine.fr
Eric Olmos – eric.olmos@univ-lorraine.fr

​Mardi 8 juillet 2014 : Les procédés hydrométallurgiques pour la récupération et le recyclage des métaux.​

La récupération et le recyclage des métaux sont aujourd’hui au coeur des préoccupations industrielles, liées à des impératifs économiques et environnementaux. Les déchets urbains ou miniers sont ainsi une matière première secondaire de choix, mais cette ressource est plus complexe à traiter que les minerais, avec notamment des teneurs en métaux plus faibles. Dans ce cadre, les procédés hydrométallurgiques sont tout particulièrement adaptés à la séparation et la purification des métaux. L’adaptation de procédés anciens à ces nouvelles ressources, des exemples de récupération et de recyclage de certains métaux, ainsi que les verrous scientifiques et les difficultés rencontrées pour atteindre les objectifs recherchés seront présentés au cours de cette journée.

Comité local d’organisation

Caroline Bonnet – caroline.bonnet@univ-lorraine.fr
Francois Lapicque – francois.lapicque@univ-lorraine.fr
Baptiste Laubie – baptiste.laubie@univ-lorraine.fr
Kevin Mozet – kevin.mozet@univ-lorraine.fr
Hervé Muhr – herve.muhr@univ-lorraine.fr
Laurence Muhr – laurence.muhr@univ-lorraine.fr
Edouard Plasari – edouard.plasari@univ-lorraine.fr
Marie-Odile Simonnot – ​marie-odile.simonnot@univ-lorraine.fr